1 minute reading time (197 words)

Qui de nous ne se préoccupe pas de sa peau et spécifiquement celle du visage qui chaque matin se reflète dans le miroir. Même si personne n'échappe au vieillissement cutané, nous cherchons ou nous espérons tous un moyen pour le retarder.

Si l'on sait que l'environnement, les hormones, la génétique sont impliqués dans l'altération de la peau, on cherche souvent à protéger notre épiderme avec des crèmes et des lotions. Parfois on oublie que l'alimentation joue un rôle ou au contraire nous incriminons à tort des aliments. Mais qu'en est-il vraiment ?

Il y a des plus en plus de preuves scientifiques que l'alimentation influence la qualité de la peau comme son élasticité, sa sécheresse et également accentue des problèmes de peau tel que l'acné ou la rosacée chez certaines personnes.

L'hydratation, certaines vitamines, le type de graisses peuvent favoriser une belle peau. Plus récemment des études ont mis en avant que d'autres denrées aliments joueraient un rôle protecteur comme les pré- et probiotiques.

Si vous êtes intéressé à connaître ses nouvelles approches, alors le prochain cours en ligne du 16 mai est fait pour vous "Une belle peau ? et si je regardais ce que je mange" : plus d'infos et inscription dans la rubrique webinaire 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de suivre votre navigation et de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que de réaliser des statistiques de visites.